Oct / 12

Accord Chine/USA, on en rigole ou on applaudit… ?

By / Pascal Faccendini /

Raymond Aron qualifiait la guerre froide de « guerre impossible et paix improbable ». Le conflit Chine/USA nous projette exactement dans le même contexte. Tout l’intérêt pour nous est de discerner maintenant comment peut évoluer ce conflit, et s’il peut déboucher sur une issue rapide ?

Malheureusement, tout indique qu’il devrait rester enlisé pour un long moment et au moins pour deux raisons : 1- C’est une guerre technologique totalement inextricable à court et moyen termes. En effet, l’Amérique refuse que la Chine lui « vole » sa technologie, pendant que la Chine refuse que l’Amérique lui « vole » sa croissance…, totalement inextricable ! 2 – Ce contexte, s’il est bien « dosé » par D.Trump, lui donne un avantage clair face aux électeurs, car le positionne comme « l’homme de la situation ». En effet, les républicains et les démocrates s’accordent sur ce dossier sous un angle patriotique consistant à préserver leur technologie. Or, les démocrates sont perçus par les électeurs comme « plus mous » et moins à même de faire aboutir ce dossier. Donc plus les négociations durent, et plus elles donnent un avantage à Trump pour sa réélection….

Hélas, deux paramètres majeurs viennent troubler les cartes de cette stratégie : la croissance et « l’impeachment ». La croissance américaine ralentit et des indicateurs prédictifs comme les indices ISM Manufacturiers sont rentrés en zone rouge. De son côté, « l’impeachment » s’avère bien plus problématique qu’on aurait pu l’imaginer et pourrait obliger Trump à adopter une position plus radicale envers la Chine. Le problème pour Trump est qu’aucun président n’est arrivé à se faire réélire durant une période de récession. Par conséquent, Trump risque fort de se retrouver dans un dilemme kafkaïen : favoriser la croissance et temporiser avec les Chinois, ou considérer le jeu politique et renforcer la bataille avec les Chinois afin de « plaire » à un électorat plus extrémiste de certains états comme l’Ohio, le Michigan, la Pennsylvanie, le Wisconsin…. Pour le moment, il nous semble qu’il devrait opter pour une conciliation et privilégier la croissance américaine.

Election et Recession USA

Mais ne nous trompons pas, avec ou sans Donald Trump, ce conflit perdurera, car il est issu de l’évolution normale ou logique du commerce mondial. La Chine a fait évoluer son statut de pays émergent et doit maintenant faire évoluer son modèle économique. Du statut « d’usine du monde », positionnant sa production à « bas coûts », elle est maintenant une économie moderne, pourvue d’une classe moyenne et doit organiser son économie pour répondre à de nouveaux défis. Dit autrement, d’une position d’exportateur net, elle va devenir une économie de services positionnée sur sa demande intérieure dans le but de répondre aux besoins de sa classe moyenne grandissante et ses besoins d’équipements, d’infrastructures et autres…. Nous sommes donc en train d’assister à une inversion des pôles économiques entre la Chine et les USA au beau milieu d’enjeux gigantesques, qui portent sur la technologie, mais également sur l’évolution des devises, le yuan et le dollar. Que va devenir le dollar dans cette histoire… ? Si le dollar venait à baisser, comme nous pouvons l’imaginer dans un avenir proche, va-t-il rester la devise de référence mondiale ? Vous voyez l’enjeu des débats et la « crispation » des Américains… ?

Yuan/Dollar
Yuan/Dollar

De toute évidence, nous ne sommes qu’au début des négociations dans cette « guerre impossible et paix improbable ». Nous sommes face à de nombreux rebondissements, mais également de nombreuses opportunités… À suivre…

© photos : Freeman Zhou

Categories : H, Marché financier
Pascal Faccendini