Mai / 21

Cryptos, la fin de partie a sonné ? Explications…

By / Pascal Faccendini /

Quand des marchés subissent une forte correction ou un effondrement, il y a rarement une cause unique. Généralement, on retrouve un contexte qui favorise la chute et qui attend un catalyseur, la petite étincelle qui va mettre le feu aux poudres. L’effondrement des cryptomonnaies n’a pas échappé à la règle, les fondements y étaient. Mais au lieu d’avoir une petite étincelle, c’est un véritable feu croisé qui a été organisé et qui a fait exploser les monnaies digitales.

Depuis de nombreux mois, nous regardons l’évolution des cryptos avec beaucoup d’interrogations. La Blockchain est géniale, il n’y a pas débat, mais les cryptos… ? Disons que c’est un sujet ! Dernièrement, à la vue des agissements d’Elon Musk, le marché des cryptomonnaies s’est transformé en un véritable casino. Il est d’ailleurs très curieux que le régulateur boursier américain ait laissé faire le patron de Tesla, qui a littéralement manipulé le marché, le faisant monter sur un tweet, ou corrigé sur un commentaire dans le cadre d’une émission de télé de grande écoute.


Tout ça s’est déroulé un peu comme si quelque chose se préparait… Ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’une devise est un actif hautement stratégique pour un état. Il suffit de prendre l’Amérique et son dollar pour illustrer ces propos. Par conséquent, si l’on veut considérer le bitcoin, l’Éther, la Libra, le Dogecoin ou tout autre crypto comme une monnaie, il faut d’abord se demander si l’Europe ou un état comme l’Amérique et la Chine seront prêts à laisser s’implanter une devise faisant concurrence à leur propre monnaie.


Sur cette base, le fil de l’histoire qui a amené la chute des cryptomonnaies est très simple. Les principaux états ont laissé faire tant que cela ne les dérangeait pas, ou que ce marché ne prenait pas trop d’importance, mais le jour où la ligne jaune (ou rouge) a été franchie,… c’est terminé et on « nettoie » le marché. C’est un peu ce qui vient de se passer.

Des commentaires curieux ont mis en avant des craintes inflationnistes qui auraient provoqué des prises de profits sur les cryptos. Étrange ! Il faut dire qu’en ce moment, tous les commentateurs en mal de commentaire se réfugient derrière l’inflation pour tout expliquer. Il suffit de prendre les statiques macroéconomiques depuis quelques jours pour se rendre compte que nous sommes sur une inflexion dans la reprise. Les effets de base (liés aux programmes de relance) qui ont poussé la reprise commencent à s’atténuer et entraînent une moindre évolution de nombreuses statistiques. C’est un peu comme si la reprise était toujours là, mais qu’elle commençait à s’effriter légèrement. Non, l’inflation n’a rien à voir avec la douche froide des devises électroniques.


Le catalyseur est tout simplement chinois, en l’occurrence trois fédérations bancaires chinoises qui ont tout simplement décidé de siffler la fin de partie pour les cryptos en Chine ! Elles considèrent que ces actifs ne sont pas des devises et servent exclusivement à spéculer, ou frauder le fisc local… ! Ces propos ont d’ailleurs été repris quelques heures plus tard par le vice-président de la Banque Centrale Européenne, Luis Guindos, qui est allé dans le même sens au cours d’une interview sur Bloomberg TV en enfonçant le clou encore un peu plus. Les États-Unis s’étaient déjà exprimés sur le sujet et viennent de revenir à la charge par la voix de Joe Biden qui indique que son administration veut neutraliser l’angle mort fiscal que représentent les cryptomonnaies. Il propose, dans le cadre de sa réforme fiscale, de les inclure dans la déclaration de revenus. Les entreprises seraient également concernées sur le biais de l’évasion fiscale. Bref, tous les états disent « Stop » à l’évolution de ces marchés et ont une bonne raison pour le faire.


La Chine a décidé de stopper l’évolution des cryptos car elle prépare sa propre monnaie numérique et futur moyen de paiement électronique sur smartphone, qui sera amené à remplacer les pièces et billets en 2022. Cette monnaie digitale devrait être lancée pour les Jeux Olympiques de Pékin. La BCE est en train de réfléchir à une solution du même ordre. Quant à l’Amérique, elle dispose en fait déjà de sa propre monnaie digitale.

La Chine est sûrement la plus virulente sur le sujet car elle considère qu’avec le lancement de cette nouvelle devise numérique, elle pourrait vraiment concurrencer le dollar et potentiellement le détrôner, ce qui lui est totalement impossible aujourd’hui.


Par conséquent, si vous êtes investi sur les cryptomonnaies, nous vous invitons à reconsidérer l’intérêt réel de cet investissement. Si vous cherchez de VRAIES opportunités avec de vrais fondamentaux solides et d’avenir, nous avons plein d’idées à vous suggérer. Mais si vous préférez suivre les « gesticulations » d’Elon Musk et de quelques autres et que vous n’êtes pas offusqué par le fait de vous faire « balader », faites bien une distinction entre les cryptos et les marchés financiers. L’investissement, ce n’est pas du « casino » ! On ne mise pas en s’en remettant au hasard, c’est tout l’inverse. Mais ça, on peut vous l’expliquer et vous le démontrer facilement. À suivre…


© photos : Pawel Janiak Uih 

Categories : Economie, H, Marché financier
Pascal Faccendini