Fév / 25

Choc en Ukraine, évolution vers une récession ?

By / Pascal Faccendini /

Suite à l’entrée des troupes russes en Ukraine, comment vont réagir les marchés ?


La reconnaissance des deux républiques séparatistes et l’entrée des troupes russes dans ces territoires créent une situation irréversible. Poutine s’est exprimé devant son opinion, plus aucun retour n’est possible, les accords de Minsk sont donc annulés.


Les deux risques les plus importants auxquels nous sommes maintenant confrontés sont l’extension du conflit aux États baltes, ce qui devrait entraîner une réaction de l’OTAN, et des perturbations à grande échelle de l’approvisionnement énergétique en Europe, puisque 40 % du gaz européen provient de Russie.


Si à ce stade il est très difficile d’imaginer la suite des évènements, nous pouvons imaginer trois scénarios.

  • Une simple occupation du Donbass
  •  L’invasion totale de L’Ukraine
  • La Déstabilisation de l’Ukraine, en vue de changer le gouvernement et d’y installer une nouvelle équipe pro-russe.

Ce dernier scénario, semble le plus cohérent, ou celui le plus « envisagé » par les analystes.

Vis-à-vis des sanctions attendues, il faut prendre en compte deux points importants.

La Russie pourrait très bien rediriger ses exportations pétrolières en direction de la Chine, qui s’en accommoderait très bien.

Les réserves de changes de la Russie sont actuellement considérables et correspondent à deux années d’exportations.


Vers une récession, une stagflation ?

Par conséquent, et à court terme, les marchés sont confrontés à une prime de risque en forte évolution, et des prix des matières premières en très forte hausse. Nous basculons dans une logique potentielle de Stagflation.


La suite va dépendre de la réaction de l’OTAN, et de la « force » qu’elle témoignera, qui pour le moment est encore symbolique.

Nous devrions être confortés à une moindre hausse des taux d’intérêt et un potentiel récessif plus important. Le retour en grâce des valeurs « croissance » est probablement devant nous. À suivre…


Photo : Erik Mclean

Categories : Economie, H, Marché financier
Pascal Faccendini