Nov / 09

Comment se porte le marché du luxe ?

By / Marketing /

Le marché du luxe est aujourd’hui dominé par des marques françaises comme LVMH, Kering ou encore Hermès. En plein essor depuis plus d’une décennie, ce secteur fait toutefois l’objet de certaines inquiétudes. Sont-elles justifiées ? Apportons dès à présent quelques éléments de réponse !


Le secteur impacté par la Covid

Comme bon nombre de secteurs, le marché du luxe a été fortement touché par la pandémie liée au Covid. En 2020, le secteur (tous biens de luxe confondus) enregistre ainsi un recul de -23% selon le cabinet Bain & Company. Sur la même période, la rentabilité des entreprises est également concernée avec une baisse de 60% de leur résultat d’exploitation (Ebit).


En parallèle, cette période inédite a poussé les géants du luxe à accélérer leur transformation digitale. Ces derniers ont d’ailleurs vu leurs ventes en ligne progresser en 2020. Selon l’étude Bain-Altagamma, celles-ci sont passées de 12 à 23%.


Des résultats exceptionnels en 2021

Si l’année 2020 a été compliquée pour le marché du luxe, 2021 affiche en revanche une tout autre tendance. À titre d’exemple, Chanel prévoit des résultats exceptionnels, selon son président Bruno Pavlovsky.


En même temps, LVMH a enregistré des performances records sur le premier semestre 2021. Sur cette période, la croissance organique du groupe atteint 53% par rapport à 2020 et 11% par rapport à 2019.


Pour prendre un autre exemple, Hermès démontre une croissance exceptionnelle à fin septembre 2021. Avec un chiffre d’affaires de 6 602 M€ sur les trois premiers trimestres 2021, le groupe connaît 40% de croissance sur deux ans.


Le marché du luxe : quelles perspectives pour l’avenir ?

Actuellement, le marché du luxe se porte bien. Toutefois, il existe certaines inquiétudes, notamment liées à la Chine.


Zoom sur le marché chinois

Comme vous le savez peut-être, la croissance du marché du luxe est relativement dépendante de l’Asie et plus particulièrement de la Chine. En 2020, 35% des ventes mondiales de produits de luxe ont été réalisées en Chine.


Or, la croissance chinoise pose question. En effet, le pays enregistre au troisième trimestre 2021 4,9% de croissance, alors que celle-ci s’établissait à 7,9% au deuxième trimestre et même 18,3% au premier trimestre.


À côté de ces chiffres, la consommation chinoise reste timide, notamment entravée par le retour de la pandémie et la peur liée au variant Delta.


En parallèle, les difficultés du promoteur immobilier Evergrande amènent des craintes supplémentaires. À savoir, l’immobilier représente 30% du PIB du pays, en tenant compte des effets d’entraînement (construction, ameublement, etc.). Dans ce contexte, une faillite du promoteur créerait une véritable crise dans le secteur immobilier chinois, qui se répercuterait probablement sur l’économie nationale, voire mondiale.


Autre frein : les industries chinoises tournent actuellement au ralenti à cause de coupures d’électricité à répétition provoquées par une pénurie de charbon.


Enfin, le nouveau mantra du président Xi Jinping est de réduire les inégalités. Ce dernier veut notamment « ajuster les revenus excessifs ».


Tout cela provoque des incertitudes concernant l’évolution du marché du luxe.


Un maintien de la croissance et de belles opportunités à venir

Si la situation peut inquiéter, les indicateurs restent toutefois au vert.


LVMH ne constate d’ailleurs aucun impact sur son activité. Selon Jean-Jacques Guiony, directeur financier du groupe, la nouvelle ambition du gouvernement chinois ne serait d’ailleurs pas contraire au développement de la classe moyenne (bien au contraire) et celle des hauts revenus, qui est la cible principale des grandes marques de luxe. En parallèle, un plan de sauvetage d’Evergrande a discrètement commencé. Et le gouvernement s’attelle à solutionner les coupures d’électricité en accélérant les importations de charbon et rouvrant certaines mines.


Nous pouvons donc rester optimistes par rapport au marché du luxe. D’ailleurs, il s’agit d’un secteur très disruptif, qui saura certainement saisir les opportunités à venir. Le positionnement de certains acteurs du luxe sur les NFT en est la preuve flagrante. À savoir, certaines marques comme Gucci (Kering) ont commencé à vendre des collections uniquement virtuelles, sous la forme de NFT.


Dans quelles valeurs investir ?

Dans ce contexte, le marché du luxe reste donc selon nous un marché d’avenir. Si vous souhaitez investir dans ce secteur, nous vous proposons de vous intéresser à Kering, LVMH, Hermès ou encore Richemont. Si vous souhaitez sortir des valeurs « stars » habituelles, vous pouvez également vous intéresser à Burberry ou Moncler. Avec des résultats positifs et une croissance solide sur le moyen terme, toutes ces entreprises offrent un vrai potentiel.


À savoir, l’action LVMH enregistre une hausse de 63,73% sur un an, l’action Hermès 72,91% de croissance et l’action Richemont 45,42% d’augmentation sur la même durée. Sur d’autres périodes, la tendance reste également positive pour les trois titres.


Si vous souhaitez investir dans les valeurs du luxe et si vous vous demandez par exemple : est-ce que le timing actuel est idéal pour le faire ? N’hésitez pas à nous contacter. FDC CAPITAL MANAGEMENT pourra vous guider efficacement.


© photos : Laura Chouette

Categories : Economie, H, Marché financier
Marketing