L'histoire des crises boursières

  • Dans notre mémoire collective, une crise boursière ou financière fait immanquablement référence au krach de 1929 à Wall Street (et à la grande dépression des années 30), au krach boursier d’octobre 1987, et bien sûr, à la crise des subprimes de 2007/2008.
  • Dans notre mémoire collective, une crise boursière ou financière fait immanquablement référence au krach de 1929 à Wall Street (et à la grande dépression des années 30), au krach boursier d’octobre 1987, et bien sûr, à la crise des subprimes de 2007/2008.

    Par ailleurs, nous avons l’impression que les imbroglios économiques et financiers que nous vivons aujourd’hui sont très nouveaux et qu’ils nous font découvrir des situations inédites quasi quotidiennement.

     

    Si certains des aspects qu’ils engendrent sont effectivement nouveaux (apparition des rendements négatifs par exemple), leurs fondements restent au fil du temps identiques.

     

     

    En réalité, l’histoire des crises financières, boursières et économiques révèle que nous n’avons inventé ces dernières années que très peu de choses en matière de désordre économique et financier. La forme sous laquelle ces crises apparaissent change et évolue en fonction des époques, mais leurs origines sont identiques, et presque cycliques. Nous les reproduisons immuablement, en faisant évoluer leur taille, leurs menaces et bien sûr, leurs risques.

     

    On dit fréquemment que les marchés n’ont pas de mémoire, mais à la vue de l’histoire des crises boursières, il est certain qu’ils n’en ont aucune. Le plus grave est que la majorité de la classe décisionnaire n’en a pas plus (ou ne veut pas en avoir… ?). Il est très troublant d’aborder les débats actuels sur le financement de nos économies, la gestion des déficits…, sous l’angle de l’historique de ces crises boursières et financières. À la vue de ce passé très riche d’enseignements et totalement ignoré, il serait pourtant facile d’éviter les absurdités financières au sein desquelles nous nous trouvons… Vous vous demandez si le Quantitave Easing de la BCE est vraiment nouveau… ? et surtout comment nous sortirons de cette « bizarrerie » ? Les désordres économiques et financiers du passé devraient vous donner quelques indications.

     

    Nous présentons ici une liste non exhaustive des crises financières (elles sont trop nombreuses et identiques pour plusieurs d’entre elles) mais les principales qui donnent un parfait aperçu de notre « créativité » en la matière.

Hollande : La tulipomania, première bulle spéculative.

En 1637, la Hollande vit la première crise financière provoquée par l’éclatement d’une bulle spéculative. La Hollande du XVIIème siècle développe une forte activité commerciale avec les autres pays européens, notamment la France …

France : La crise financière de 1720 et la fin du système de Law.

La crise financière française de 1720 est provoquée par la chute du système de Law et l’éclatement d’une bulle spéculative.Le système de Law, très en avance sur son temps, est l’invention de John Law …

Angleterre : La faillite de la South Sea Company.

En 1720, l’Angleterre connaît sa première crise boursière provoquée par la faillite de la South Sea Company. L’Angleterre du début du XVIIIème siècle est confrontée à des difficultés financières …

France : La crise financière de 1788, ou le point de départ de la Révolution française.

En 1788, la France vit une grave crise économique et financière. Elle se transforme en crise politique lorsque le peuple se révolte contre « le pouvoir », incapable de prendre des mesures efficaces pour sauver le pays d’une déroute financière …

Angleterre : La première panique bancaire anglaise.

En 1797, tandis que la France et l’Angleterre sont en guerre, une rumeur d’invasion française entraîne le premier « bank run » (panique bancaire) de l’histoire. À cette époque, les banques et les particuliers procèdent régulièrement à un échange simple …

Angleterre : La crise bancaire de 1810.

La crise bancaire anglaise de 1810, engendrée par des relations internationales tendues, entraîne de nombreuses faillites. En 1810, l’Angleterre est en pleine guerre contre l’Empire de Napoléon …

États-Unis : La première crise financière américaine de grande ampleur.

La crise de 1819 est engendrée par une profusion de crédits qui nécessitera l’intervention de la banque centrale américaine. De 1812 à 1815, les États-Unis d’Amérique connaissent leur seconde guerre d’indépendance face à la couronne britannique …

Autriche : le Krach de 1873, début de la première grande crise mondiale.

Initialement constaté à Vienne, le Krach de 1873 se propage en Europe, et va jusqu’à s’étendre aux États-Unis. Il est le début d’une longue période de récession mondiale. En 1873, Vienne accueille l’Exposition universelle …

Allemagne : L’Hyperinflation de la République de Weimar.

Depuis la fin de la Première Guerre mondiale, l’Allemagne est confrontée à une crise de grande ampleur. Cette crise d’hyperinflation amène des bouleversements politiques, mais surtout, les prémisses de la Seconde Guerre mondiale …

États-Unis : Le Krach de Wall Street.

Le 24 octobre 1929, la bourse de New York connaît un krach sans précédent. Il est le point de départ d’une crise financière et d’une décennie de marasme mondial, qui débouche à terme sur la Seconde Guerre mondiale …

États-Unis : Le « credit crunch » de 1966.

En 1966, les États-Unis connaissent le premier grand « Crédit Crunch » depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale. De forte ampleur, il nécessite l’intervention de la Réserve fédérale américaine (la Fed). Les années 1960, sous la présidence de Lyndon B. Johnson, représentent une période particulière pour les États-Unis …

Un Krach à Wall Street entraine une chute boursière mondiale.

En 1987, Wall Street connaît un krach de grande ampleur qui fait perdre au Dow Jones plus de 508 points en une seule journée, c’est-à-dire pire qu’en 1929. Cette crise boursière, qui se propage très rapidement au reste du monde, nécessite une intervention de la Réserve fédérale américaine (la Fed).

Comme vous avez pu le constater, les crises boursières et financières sont bien plus fréquentes qu’on ne pourrait l’imaginer.

Elles reposent généralement sur les mêmes bases. Elles évoluent dans un contexte spécifique propre à une époque, mais aboutissent immanquablement aux mêmes dérives et mêmes résultats …

Nos idées...

Un Krach à Wall Street entraine une chute boursière mondiale.

En 1987, Wall Street connaît un krach de grande ampleur qui fait perdre au Dow Jones plus de 508 points en une seule journée, c’est-à-dire pire qu’en 1929. Cette crise boursière, qui se propage très rapidement au reste du monde, nécessite une intervention de la Réserve fédérale américaine (la Fed).

Comme vous avez pu le constater, les crises boursières et financières sont bien plus fréquentes qu’on ne pourrait l’imaginer.

Elles reposent généralement sur les mêmes bases. Elles évoluent dans un contexte spécifique propre à une époque, mais aboutissent immanquablement aux mêmes dérives et mêmes résultats …